Edito de Julien Kieffer (Directeur du Festival)


Il y a neuf ans, dans un des plus beaux villages du sud de la France, un jeune quatuor qui portait déjà le nom d’un peintre, ébloui par le lieu, imaginait de manière un peu folle d’y créer un nouveau festival, consacré à la Musique de Chambre.

Depuis, à la fin du mois de juillet, les passionnés de musique classique mais aussi de jazz, se réunissent à Saint-Paul de Vence, sur la Place de la Courtine, dans le labyrinthe Miró de la Fondation Maeght ou dans l’église collégiale pour des concerts qui sont autant de moments de partage, de découverte, d’échanges, et de fête. Chaque année le public est plus nombreux que l’année précédente, attiré par des lieux de concerts à l’atmosphère unique, et par une programmation qui tente de donner à entendre une diversité et une complémentarité dans ses propositions, et une excellence dans les choix des artistes invités.

Cette année, du 20 au 31 juillet, pour la 9ème édition du Festival, huit soirées de musique seront au programme, presque toutes en plein air (hormis le 24 juillet) dans trois lieux différents, et 21 musiciens monteront sur scène.
La musique classique sera évidemment à l’honneur avec six concerts mais le jazz et la musique du monde auront une place de choix lors de deux soirées exceptionnelles.

Parmi les temps forts de cette édition, il est impossible de ne pas parler de la venue le 30 juillet du violoniste Gidon Kremer qui est sans conteste l’un des plus grands musiciens classiques de son temps. Il partagera la scène de la Place de la Courtine avec ses complices Giedre Dirvanauskaite et Geogy Osokin.

Le 24 juillet est une autre date qui fera sans nul doute évènement : L’immense chanteuse de jazz coréenne Youn Sun Nah, habituée des plus grands festivals de jazz, et dont le nouvel album est encensé par la critique, a choisi Saint-Paul de Vence pour sa seule date estivale dans la région.
Autre grand nom au programme, le Quatuor Modigliani, considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands quatuors, ouvrira le Festival le 20 juillet entouré du talentueux pianiste israélien Matan Porat. Ils proposeront au public une soirée de fête autour de certaines des plus belles oeuvres pour quatuor et quintette.

Le 22 juillet, le violoncelliste Victor Julien-Laferrière, un de nos artistes « coup de coeur » poursuivra son intégrale intimiste et envoutante des Suites de Bach commencée l’an dernier dans une église collégiale comble.

Autre concert très attendu comme chaque année, la soirée jazz à la Fondation Maeght le 25 juillet où le violoniste virtuose Alexis Cardenas & Recoveco donneront au labyrinthe Miró un air de fête à l’accent sud-américain.

La grande pianiste russe Yulianna Avdeeva offrira le 27 juillet un récital de certaines des plus belles pages du répertoire romantique.

Le 28 juillet, le charisme et la personnalité musicale si reconnaissable du violoniste Laurent Korcia, accompagné pour la première fois du futur grand pianiste Alexandre Kantorow risquent de faire frissonner le public.

Enfin le 31 juillet, Lawrence Power, un des plus grands altistes en activité et le violoncelliste Marc Coppey seront accompagnés par le Quatuor Modigliani pour une soirée de clôture qui s’annonce inoubliable.