Edito de Julien Kieffer (Directeur du Festival)

Depuis sa création en 2011, le Festival a comme idée première de célébrer la richesse de la musique de Chambre sous toutes ses formes.
Chaque édition est conçue comme une rencontre (suivie par un public chaque année plus nombreux) avec les plus grands artistes d’aujourd’hui et de demain, dans le cadre unique du village de Saint-Paul de Vence.
Pour cette 8ème édition, nous avons eu une ambition particulière. Avec le Quatuor Modigliani, qui est l’âme du Festival depuis sa création, nous avons fait le pari d’explorer de nouveaux territoires et de proposer au public une palette de concerts plus large. En somme celui de conserver l’âme du festival tout en le faisant évoluer.
Le festival proposera dans ce but, deux concerts de plus qu’à son habitude. Du 21 au 31 juillet, 23 musiciens se produiront sur scène lors de huit dates à marquer d’une pierre blanche.
La magnifique place de la Courtine restera le lieu emblématique de l’évènement. Un concert aura aussi lieu comme chaque année à la Fondation Maeght. Et pour la première fois l’église collégiale sera investie pour un moment musical un peu différent. Comme un clin d’oeil aux origines du festival, dont l’idée a germé dans l’esprit du quatuor Modigliani lors d’un concert en 2010 dans cette même église… Le talentueux violoncelliste Victor Julien-Laferrière (Instrumentiste de l’année 2018 aux Victoires de la Musique et 1er lauréat violoncelliste au prestigieux concours Reine Elisabeth) s’y produira seul pour interpréter les 3 premières Suites de Bach pour un moment intimiste et envoutant.
Si la musique classique reste l’ADN du Festival, la place du Jazz progresse cette année avec 2 concerts. Le premier aura habituellement lieu à la Fondation Maeght avec la trompettiste Airelle Besson
(Révélation Jazz 2015 aux Victoires et Prix Django Reinhardt 2016) et le violoncelliste Vincent Segal, pour une soirée produite en collaboration avec la Biennale Internationale de Saint-Paul de Vence (BIS). La Place de la Courtine sera elle le théâtre d’un concert exceptionnel de la légende de l’accordéon jazz, Richard Galliano.
Puisque c’est l’année des « premières », le lyrique sera enfin représenté avec la présence du contre ténor Jakub Jozef Orlinski qui vient de faire irruption de façon fracassante sur la scène internationale, pour un concert qui rend hommage aux voix si particulières des castrats.
Concert évènement s’il en est, la Carte Blanche donnée à un des plus grands altistes d’aujourd’hui, Gérard Caussé sera un moment très spécial. Il sera sur scène à l’occasion de ses 70 ans, et sera magnifiquement entouré avec Michel Portal, Emmanuel Pahud (Flûte super-soliste de la philharmonie de Berlin), Sayaka Shoji, Itamar Golan et le Quatuor Modigliani pour une grande soirée de fête où tous les répertoires, toutes les époques et tous les genres seront représentés.
Lors du concert « Génération(s) Piano », le grand Michel Dalberto partagera la scène avec 3 jeunes pianistes qui représentent le futur du piano, pour une soirée dédiée à l’instrument roi.
Deux autres moments de partages sont au programme avec le Quatuor Modigliani qui participera évidemment à la fête lors d’un concert auquel le public saint-paulois est chaque année particulièrement fidèle. Enfin le pianiste coréen Seong-Jin Cho, 1er prix en 2015 du concours Chopin de Varsovie et qui vient de remplacer Lang Lang avec la philharmonie de Berlin clôturera en beauté cette 8ème édition pleine de nouveautés.