Festival Saint Paul de Vence | Emile Parisien & Roberto Negro
20514
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-20514,,select-theme-ver-3.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

Emile Parisien & Roberto Negro

Mardi 25 Juillet • Fondation Maeght (Labyrinthe Mirò) • 21h

 

 

« Un piano, un saxophone et la nuit devant soi. Cela donne une furieuse envie quand le saxophoniste est quelqu’un d’aussi imprévisible qu’Emile Parisien et le pianiste un poète comme Roberto Negro ». Télérama.

Et quand cette rencontre a lieu dans le labyrinthe Mirò de la Fondation Maeght, tout est en place pour que la magie opère.

 

Emile Parisien

« Emile Parisien est la meilleure nouvelle du jazz européen depuis longtemps. » Francis Marmande, Le Monde

Né en 1982 Emile Parisien est un saxophoniste, musicien et compositeur de jazz.

Formation: 1ère promotion du Collège de jazz de Marciac à 12 ans, où il étudie auprès de musiciens comme Pierre Boussaguet, Guy Lafitte et Christian « Tonton » Salut.

Puis Conservatoire de Toulouse où il étudie également la musique classique et la musique contemporaine. Il a l’occasion de se produire aux côtés de grandes figures du jazz comme Wynton Marsalis, Christian McBride, Johnny Griffin pendant le festival Jazz in Marciac.

Quartet: Emile Parisien Quartet fondé en 2004 avec Julien Touery, Ivan Gélugne, et Sylvain Darrifourcq. Il donne un caractère expressionniste à sa musique, où prime l’improvisation.

Collaborations: Michel Portal, Jacky Terrasson, Yaron Herman, Daniel Humair, Jean-Paul Céléa, Vincent Peirani, Joachim Kuhn, Stephane Kerecki, Hugo Carvalhais, John Taylor, Eric Serra, Paco Séry, Manu Codjia, Anne Paceo, Roberto Negro…

Récompenses: Artiste de l’année aux Victoires du Jazz 2014 (Révélation de l’année aux Victoires du Jazz 2009), prix Django Reinhardt 2012, Lauréat Jazz Primeur 2009. En 2007, Emile Parisien est élu Talent Jazz de la Sacem pour 3 années consécutives.

 

Roberto Negro

Né à Turin de parents italiens, il grandit à Kinshasa, au Zaïre, dans un milieu francophone.

Formation: Conservatoire de Chambéry, puis au Centre de musique Didier Lockwood où il obtient un Prix de Composition.

Interdisciplinaire: Roberto flirte avec le théâtre, la poésie ou encore la chanson théâtrale,  avec le trio BUFFLE! et avec la compagnie théâtrale Les Veilleurs

Tricollectif: Il participe en 2011 à la création du collectif de musiciens « TRICOLLECTIF » qui dés lors constituera le cadre de la majeure partie de ses créations. Il fonde le quartet La Scala avec Théo Ceccaldi au violon, Valentin Ceccaldi au violoncelle et Adrien Chennebault à la batterie, tous membres du collectif, puis en 2012 il compose Loving Suite pour Birdy So, opéra miniature pour quintet à cordes et chant, avec Elise Caron.

Projets multiples: le Trio Dadada, avec Emile Parisien et Michele Rabbia, enregistre en 2017 pour Label Bleu. Garibaldi Plop, avec Sylvain Darrifourcq et Valentin Ceccaldi, le quartet Kimono avec Christophe Monniot ; son duo avec Emile Parisien Les Métanuits — adaptation malicieuse pour saxophone et piano du premier quatuor à cordes de György Ligeti; son duo avec Théo Ceccaldi intitulé Danse de Salon.

Collaborations: Michel Portal, Louis Sclavis, Daniel Humair, Laurent Dehors, Franck Vaillant, Andy Emler, Joce Mienniel, David Enhco, Luis Vicente, Nicolas Crosse et Eric-Maria Couturier de l’Ensemble Inter-Contemporain, 

En 2016, il est l’un des artistes « révélations » de Jazz magazine.

 

 

Emile Parisien : saxophone

Roberto Negro : piano


Oeuvres de E. PARISIEN et R. NEGRO 

Adaptation ouverte des Métaphorphoses nocturnes de G. LIGETI

 


 

Category

Mardi 25 Juillet • Fondation Maeght • 21h