GÉRARD CAUSSÉ, Emmanuel Pahud, Michel Portal, Sayaka Shoji, Itamar Golan

Samedi 21 Juillet • Place de la Courtine • 21h

 

Pour le concert d’ouverture du Festival de Saint-Paul de Vence, nous fêterons sur scène les 70 ans de Gérard Caussé, un des plus grands altistes d’aujourd’hui. Il sera (très) bien entouré avec autour de lui des artistes majeurs : Emmanuel Pahud, Michel Portal, Sayaka Shoji et Itamar Golan ainsi que quelques autres musiciens surprises. Un moment de fête et de partage au casting 5 étoiles.

 

For the opening concert of our festival, we are delighted to celebrate the 70th birthday of Gérard Caussé, one of the greatest in his domain. No wonder that he will be accompanied by a fine selection of major performing musicians : Emmanuel Pahud (flute and super-soloist of the Berlin Philharmonic), Michel Portal (we believe that Michel needs no presentation), Sayaka Shoji, Itamar Golan and some other surprise invitees. This exceptional convention of extraordinary musicians will without doubt turn out as a pure moment of celebration and sharing !

 


GÉRARD CAUSSÉ : ALTO
EMMANUEL PAHUD : FLÛTE
MICHEL PORTAL : CLARINETTE
ITAMAR GOLAN : PIANO
SAYAKA SHOJI : VIOLON


HUMMEL : Fantaisie

MOZART : Quator avec flûte

DVORAK : Terzetto

BRUCH : Trio Clarinette, alto, piano

MOZART : Quintette 2 altos

BEETHOVEN :Trio Sérénade Op.8

MOZART : Quintette avec clarinette

Entracte

BRAHMS : Quator piano opus 25

CHAUSSON : Concert

HAENDEL-HALVORSEN :Passacaille

TURINA : Scène Andalouse

ST. SAENS : Carnaval des animaux

PROKOFIEV : Ouverture sur des thèmes juifs


 

GERARD CAUSSE

 

Figure incontestée de l’alto en France et dans le monde, Gérard Caussé a développé, en parallèle d’une carrière de soliste, en récital et comme concertiste avec les plus grands chefs et les formations les plus prestigieuses, une activité de musique de chambre unanimement reconnue pour la générosité musicale de celui qui se considère, depuis Mozart, comme un « passeur » entre les voix grave et aigüe du quatuor à cordes. !
Partenaire recherché des plus grands, Gidon Kremer, Dimitry Sitkovetsky, Mischa Maisky, Michel Portal, Paul Meyer, François-René Duchâble, Renaud Capuçon, Franck Braley, Nicholas Angelich…, Gérard Caussé a influencé, par son jeu unique et son aura, plusieurs générations de musiciens, devenus, après lui, altistes par vocation. ! D’un instrument à la voix intime et au répertoire discret, peu prédisposé, de nature, à faire beaucoup parler de lui, il a su faire cette voix si particulière, reconnaissable entre toutes, et inspirer les plus grands compositeurs de son temps.
Chef et directeur musical de l’Orchestre de Chambre de Toulouse, Gérard Caussé incarne toutes les facettes d’une vie d’altiste hors normes et hors pair, dont témoigne une discographie, sous les plus grands labels, riche de plus de 60 enregistrements salués par le public et la critique. Il partage la scène avec son magnifique Gasparo da Salo, de 1560. « Gérard Caussé est certes aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands virtuoses de l’archet, mais également l’un des rares musiciens qui ont su remettre l’alto à l’honneur en lui redonnant la dimension d’un instrument soliste. » Radioclassique.fr

 

EMMANUEL PAHUD

 

« Emmanuel Pahud, un dieu de la flûte. » Le Temps
Le flûtiste franco-suisse Emmanuel Pahud est l’un des musiciens de sa génération les plus convaincants et les plus actifs. Né à Genève où il commence ses études musicales à l’âge de 6 ans. Il remporte plusieurs premiers prix internationaux, il est également lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin. A 22 ans, il est nommé première flûte de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, dirigé alors par Claudio Abbado, position qu’il occupe toujours. Depuis lors, il donne des récitals et concerts dans le monde entier, est l’invité régulier de festivals importants tant en Europe, aux Etats- Unis qu’en Asie. Au cours de ces dernières saisons, la liste des orchestres et des chefs avec lesquels il a joué est impressionnante. Il a joué sous la direction de Claudio Abbado, Sir Simon Rattle, David Zinman, Lorin Maazel, Pierre Boulez, Valery Gergiev, Sir John Eliot Gardiner, Daniel Harding, Paavo Järvi, Yannick Nezet- Séguin, Mstislav Rostropovich ou encore Itzhak Perlman.

 

MICHEL PORTAL

 

« Qui dira avec des mots encore à inventer non seulement le génie, le talent mais l’immense humanité de cet artiste qu’est Michel Portal ? » Sud-Ouest
On ne présente plus Michel Portal, clarinettiste et saxophoniste à la technique éblouissante ; concertiste et chambriste raffiné mais aussi, simultanément, propagateur inspiré du free jazz et de l’improvisation libre ; Interprète privilégié des grands maîtres de la musique contemporaine et compositeur lui même ; aventurier solitaire du jazz sous toutes ses formes, régénérant son énergie dans une boulimie jamais rassasiée de rencontres tous azimuts (de Bernard Lubat à Martial Solal, en passant par Joachim Kühn, Joey Baron, Richard Galliano, Bojan Z, la liste est interminable…) Michel Portal, incapable de se fixer (à un style, à un genre, à un groupe…) n’a jamais envisagé la musique autrement que comme l’espace intime d’une mise en danger maximale, ne craignant rien tant que répéter aujourd’hui ce qui a été conçu et joué la veille. Voilà sans doute pourquoi, définitivement entré dans la légende de la musique française et européenne, Portal à 75 ans n’a pourtant rien d’une institution.

 

SAYAKA SHOJI

 

« Shoji se révèle être une formidable musicienne – le monde est désormais à elle. » Gramophone Auréolée de sa victoire au prestigieux Concours Paganini de 1999
– premier vainqueur japonais et plus jeune lauréate de l’histoire du concours. – Sayaka Shoji se produit aujourd’hui avec les plus grands chefs : V. Ashkenazy, C. Dutoit, M. Jansons, Z. Mehta, S.Bychkov, P. Järvi, M.-W. Chung, A. Pappano, Y. Nézet-Seguin
– Aux côtés d’orchestres tels que le BBC Philharmonic, l’Orchestre Symphonique de Vienne ou la Philharmonie de Brême.
– Sayaka Shoji apparaît régulièrement, en récital et en musique de chambre, aux côtés d’artistes tels que J. Bell, V. Repin, I. Golan ou M. Fröst.
– Elle a enregistré chez Mirare un album Bach/Reger et les concertos pour violon de Chostakovitch ; sa discographie comprend également l’intégrale des Sonates pour violon et piano de Beethoven, un disque live avec le légendaire pianiste Menahem Pressler (2015), et les concertos de Prokofiev. Sayaka Shoji joue un violon Stradivarius “Récamier” de 1729, gracieusement prêté par la société Ueno Fine Chemicals Industry Ltd.

 

ITAMAR GOLAN

 

Depuis plus de deux décennies, Itamar Golan accompagne les plus grands instrumentistes de notre époque. Son oeuvre est encensée par la critique et il fait partie des pianistes les plus recherchés de sa génération, se produisant sur les scènes internationales les plus prestigieuses. Né à Vilnius, en Lituanie, sa famille émigre en Israël alors qu’il a un an. C’est là qu’il commence ses études de musique et, à sept ans, il se produit pour la première fois en concert à Tel Aviv. Il se produit aussi en soliste avec l’Orchestre Philharmonique d’Israël, la Philharmonie de Berlin, l’Orchestre philharmonique de la Scala de Milan, l’Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Zubin Mehta, Riccardo Muti et Lorin Maazel. Au fil des années, Itamar Golan a collaboré notamment avec Vadim Repin, Maxim Vengerov, Julian Rachlin, Mischa Maisky, Shlomo Mintz, Ivry Gitlis, Ida Haendel, Kyung Wha Chung, ou Janine Jansen. Il a enregistré pour Deutsche Grammophon, Warner Classics, Decca, EMI et Sony Classical.

 

Category

Samedi 21 Juillet • Place de la Courtine • 21h