Trio Owon

 

Dimanche 23 Juillet • Place de la Courtine • 21h

 

Le Trio Owon, devenu l’un des trios les plus demandés sur la scène internationale est bien plus que l’addition de 3 solistes de renom: Olivier Charlier, Emmanuel Strosser et Sung-Won Yang. C’est un ensemble qui a une âme comme le programme de ce concert consacré à la musique russe.

 

Trio Owon

Fondation: 2009. Né du rapprochement de trois musiciens issus du CNSM de Paris, unis par la même passion pour la musique de chambre. Leur objectif consiste à faire partager au public la vision musicale intègre et engagée d’un groupe sans frontières, fruit d’une inspiration artistique riche et variée.

Owon: Le peintre OHWON (Jang Seung Up) a inspiré le nom du Trio. Peintre de la nature, de l’émotion et de la poésie, OHWON incarne pour le trio la dimension universelle de l’Art. Contemporain de Brahms, mais dans un monde esthétique complètement différent, il symbolise la quête de l’idéal, fruit de la tradition et du renouveau, dans la Corée du19ème.

Festival: Créateurs du festival Owon au château de la Bourdaisière, trait d’union entre les cultures françaises et coréennes.

Enregistrements: Double disque Schubert-Dvorak, et intégrale des trios de Beethoven chez Decca

 

Olivier Charlier

Sans jamais rechercher le tapage médiatique, Olivier Charlier s’est imposé comme l’un des meilleurs violonistes de sa génération. Sous un dehors de douceur et de modestie, il effectue un parcours exemplaire : Premier Prix du CNSMD de Paris à 14 ans, lauréat de concours internationaux parmi les plus convoités (Munich, Montréal, Sibelius, J. Thibaud, Indianapolis, Young Concert Artists New York…) et adoubé par Nadia Boulanger, Yehudi Menuhin et Henryk Szeryng, il a connu un succès d’une fulgurante précocité. Aujourd’hui, il peut à juste titre revendiquer son appartenance à l’école française de violon et se flatter de la faire briller sur les scènes du monde entier. Il a joué de fait avec une cinquantaine d’orchestres français, au premier rang desquels tous les grands orchestres parisiens, et s’est produit aux côtés de grandes formations internationales parmi lesquelles le London Philharmonic, le Symphonique de Berlin, ou encore la Tonhalle de Zurich. Reflet de son éclectisme, sa discographie embrasse une large part du répertoire aussi bien de concertos – Mendelssohn, Lalo, Saint-Saëns, Dutilleux, Edward Gregson, Gerard Schurmann, Roberto Gerhard… – que de sonates – il a notamment enregistré avec Jean Hubeau beaucoup d’œuvres françaises (Franck, Saint-Saëns, Pierné, Vierne, Debussy…), et avec Brigitte Engerer plusieurs œuvres majeures de Beethoven, Schumann et Grieg. Au nombre de ses dernières parutions, Les Quatre Saisons de Vivaldi avec l’Orchestre d’Auvergne, et un CD consacré à la musique de chambre de Chopin, avec Abdel Rahman El Bacha et Antoine Pierlot. Enseignant au CNSMD de Paris, où il a succédé à son professeur Pierre Doukan, Olivier Charlier est régulièrement invité comme membre du jury dans les concours internationaux.

 

Emmanuel Strosser

Formation: Originaire de Strasbourg, Emmanuel Strosser s’est formé avec Hélène Boschi puis avec J.-C. Pennetier et C. Ivaldi au CNSM de Paris. Récompensé de plusieurs Premiers Prix à l’unanimité, il s’est perfectionné auprès de L. Fleisher, D. Bashkirov et M. J. Pires.

Festivals: Festival de l’Épau, La Roque d’Anthéron, La Folle Journée, Festival de Colmar…

Orchestre: A joué avec Philharmonique de Radio-France, Orchestre National de Lille, Orchestre de Picardie, Orchestre de Chambre de Lausanne…

Musique de Chambre: Partenaire privilégié de Claire Désert, Olivier Charlier, Jean-Marc Phillips Varjabédian, Raphaël Pidoux, Peter Wiespelwey, Romain Guyot, et du Quatuor Prazák, membre du Trio Owon. Emmanuel Strosser a donné dans de nombreux pays, l’intégrale des Sonates de Beethoven et l’intégrale de la musique pour piano de Schumann.

Prix: Lauréat du Concours International de musique de chambre de Florence, il a été en 1991 finaliste du Concours Clara Haskil.

Enregistrements: Parmi lesquels plusieurs disques Fauré et les trois Sonates de l’op. 10 de Beethoven (“Choc” du Monde de la Musique). Emmanuel Strosser a gravé aussi plusieurs disques chez Mirare : deux albums Chabrier et Schubert, et avec Claire Désert, les Danses slaves de Dvorák, l’album “L’Enfance”, dédié aux compositeurs français, et dernièrement, les oeuvres pour piano à quatre mains de Schubert.

 

Sung-Won Yang

Formation: Né en Corée, Sung-Won Yang est diplômé du CNSM de Paris et il a été assistant de Janos Starker à l’Université de l’Indiana aux Etats-Unis.

Lieux: Il s’est produit partout dans le monde en tant que soliste et chambriste. Au Lincoln Center de New York, la salle Pleyel et le Théâtre des Champs Elysées à Paris, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Kennedy Center, le Musikverein à Vienne, l’Opera City Hall à Tokyo…

Enregistrement: 1er album consacré à Kodaly en 2003 (Choix du mois du Grammophone magazine), oeuvres de Rachmaninov et Chopin avec Ick-Choo Moon, intégrale des Suites de Bach (2005), Disque Beethoven avec Pascal Dévoyons (2007) tous enregistrés chez EMI.

Concerto de Dvorak (2010), intégrale Brahms/Schumann avec Enrico Pace (2014) tous enregistrés chez Decca/Universal. 

Collaborations: Christoph Eschenbach, MyungWhun Chung, Peter Eotvos, Johannes Kalitzke, Laurent Petitgirard, DongSuk Kang, Pascal Devoyon, et évidemment O. Charlier et E. Strosser.

Musique contemporaine: Il a créé le concerto Grosso de Peter Eotvos en Asie avec la Seoul Philharmonie. Il commande aussi régulièrement à des compositeurs contemporains de nouvelles œuvres.

Pédagogie: Il est membre de jury de nombreux concours internationaux. Professeur de violoncelle à l’Ecole de Musique de l’Université de Yonsei à Séoul, professeur invité à la Royal Academy of Music de Londres

 

 


Olivier Charlier : violon

Emmanuel Strosser : piano

Sung-Won Yang : violoncelle


RACHMANINOFF Trio Elegiaque n°1 en Sol Mineur

CHOSTAKOVITCH Trio n°2 en Mi Mineur Op. 67

Entracte

TCHAIKOVSKI Trio en La Mineur Op. 50


 

Category

Dimanche 23 Juillet • Place de la Courtine • 21h