Festival Saint Paul de Vence | JEAN-JACQUES & ALEXANDRE KANTOROW
21718
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-21718,,select-theme-ver-3.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

JEAN-JACQUES & ALEXANDRE KANTOROW

Jeudi 22 Juillet 2021 • Place de la Courtine • 21h

 

 

Le père est un célèbre violoniste et chef d’orchestre dont le jeu a été salué par Glenn Gould lui-même – « un grand du violon, un talent époustouflant, le violoniste le plus prestigieusement original de cette génération ». Le fils a quant à lui choisi le piano et son talent s’est bien vite révélé aux yeux et aux oreilles du monde entier : son Premier Grand Prix du Concours Tchaïkovski a été l’un des événements musicaux de l’année 2019. Saint-Paul de Vence réunit les deux générations pour un concert exceptionnel : Jean-Jacques et Alexandre Kantorow interpréteront en une soirée l’intégrale des sonates pour violon et piano de Johannes Brahms, pour parcourir toute la palette des émotions du romantisme germanique.

 


 

JEAN-JACQUES KANTOROW – VIOLON

ALEXANDRE KANTOROW – PIANO

 


 

JOHANNES BRAHMS, Sonates nos 1, 2 et 3 pour violon et piano

 


 

 

 

 

« Alexandre is Liszt reincarnated. I’ve never heard anyone play these pieces, let alone play the piano the way he does » Jerry Dubins FANFARE MAGAZINE

 

Jean-Jacques Kantorow, violon

 

C’est à 6 ans que le violoniste et chef d’orchestre Français Jean-Jacques Kantorow commence ses études de violon au conservatoire de Nice. Il n’a que 13 ans lorsqu’il intègre la classe supérieure de violon de René Bénédetti au Conservatoire de Paris et il en ressort la même année scolaire avec un premier prix de violon.

 

De 1962 à 1968 Jean-Jacques Kantorow gagne dix récompenses dans les plus grands concours internationaux: Reine Elisabeth, Jacques Thibaud, Montréal, Sibelius… et parmi ceux ci les premières places aux concours Carl Flesh à Londres, Paganini à Gênes, Genève, et Tibor Varga En 1970 la Sacem lui attribue la médaille Ginette Neveu et il gagne également la bourse de la fondation Sacha Schneider.

En tant que violoniste Jean-Jacques Kantorow a joué dans le monde entier allant à donner plus de 100 concerts par an, acclamé par le public et la presse : Jean-Jacques Kantorow est un immense violoniste, un talent spectaculaire, le violoniste le plus étonnamment original que j’ai entendu de sa génération: Glenn Gould.

JJ Kantorow aime à se produire en musique de chambre ce qui constitue un antidote à la solitude de la carrière de soliste. Avec le pianiste Jacques Rouvier et le violoncelliste Philippe Muller il forme un trio qui obtint en 1970 le 1er grand prix du concours international de Colmar ; il a été aussi le violoniste de deux trios à cordes, les Ludwig et Mozart trios.

Depuis 1970 Jean-Jacques Kantorow a enseigné dans de nombreuses écoles de musique dont le CNSM de Paris, l’académie de Bâle, ou le conservatoire de Rotterdam et a donné de très nombreuses master classes dans le monde entier. Dès la rentrée 2019 il enseignera régulièrement à l’académie Sibélius d’Helsinki pour des séries annuelles de master classes.

Afin d’étendre encore et en profondeur ses connaissances musicales, c’est tout naturellement qu’il s’intéresse à la direction d’orchestre ; dès 1983 il est nommé successivement directeur musical de l’orchestre de chambre d’Auvergne, de celui d’Helsinki, du Tapiola Sinfonietta, de l’ensemble orchestral de Paris, de l’orchestre de Granada et des orchestres d’Orléans et de Douai. Depuis plusieurs années Jean-Jacques Kantorow est un invité privilégié de l’orchestre Royal de Liège, orchestre avec lequel il a déjà enregistré 9 CDs et de nouveaux projets doivent se concrétiser dans les prochaines années.

Jean-Jacques Kantorow compte plus de 170 CDs à son actif avec des labels comme Denon, EMI, CBS, Erato, BIS….. et a obtenu grand nombre de récompenses internationales pour ces enregistrements.

 

Alexandre Kantorow, piano

 

À 22 ans, Alexandre Kantorow est le premier pianiste français à remporter la médaille d’or du prestigieux Concours Tchaïkovski ainsi que le Grand Prix du Concours en 2019.
Que ce soit en disque ou en récital, Alexandre Kantorow suscite des critiques dithyrambiques. Salué par la presse comme le « jeune tsar » du piano français, il a commencé à se produire très tôt. À 16 ans, il était invité aux Folles Journées de Nantes et de Varsovie avec le Sinfonia Varsovia et il a depuis joué avec de nombreux orchestres. Il collabore régulièrement avec Valery Gergiev et l’orchestre du Mariinsky. On a pu le voir dans les plus grandes salles : Concertgebouw d’Amsterdam, Konzerthaus de Berlin, Philharmonie de Paris, Bozar de Bruxelles mais aussi dans les plus grands festivals : La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins, le festival d’Heidelberg etc…

Il enregistre en exclusivité pour Bis Records, et chaque sortie d’album est accompagnée des plus grandes récompenses : Brahms, Bartók et Liszt (BIS-2380) – Diapason d’Or et Choc Classica de l’année 2020 et le Gramophone Editor’s Choice Concertos 3, 4 et 5 de Saint-Saëns (BIS-2300) – Diapason d’Or et Choc Classica de l’année 2019 « À la russe » (BIS-2150) – Choc Classica de l’année 2017, Diapason découverte, Supersonic (Pizzicato) et CD des Doppelmonats (PianoNews) Concertos pour piano de Liszt (BIS-2100).

Alexandre Kantorow se passionne pour Brahms mais il a également un grand intérêt pour la musique contemporaine. Plusieurs compositeurs ont d’ailleurs déjà écrit pour lui : José Serebrier (Symphonic B A C H Variations, enregistrement sorti en 2020 chez BIS et déjà couronné de somptueuses critiques chez Gramophone, Crescendo, Pizzicato) et Guillaume Connesson (commande pour l’été 2021).

En 2019, il reçoit le Prix de la Critique : « Révélation Musicale de l’année ». En 2020, il remporte deux Victoires de la Musique Classique : enregistrement de l’année (Saint Saëns concertos n°3, 4 et 5) et soliste instrumental de l’année. Alexandre s’est formé auprès de Pierre-Alain Volondat, Igor Lazko, Franck Braley et Rena Shereshevskaya avec laquelle il travaille toujours aujourd’hui.

Alexandre est lauréat de la fondation Safran et de la Banque Populaire.

Category

Jeudi 22 Juillet • Place de la Courtine • 21h