SIRBA OCTET – «Tantz!» : Voyage au coeur de l’âme yiddish et tzigane

Mardi 27 Juillet 2021 • Place de la Courtine • 21h

 

Ils détonnent dans le paysage de la musique classique : les virtuoses du Sirba Octet sont issus des plus fameux orchestres parisiens, mais c’est pour jouer des répertoires klezmer, yiddish et tzigane qu’ils se sont réunis. Ajoutant à leur attirail les services d’un pianiste, d’un joueur de cymbalum et d’un arrangeur, l’ensemble a multiplié les projets hors des sentiers battus. Parmi ceux-ci, Tantz ! est leur plus grand succès, qui leur valut une réédition sous le prestigieux label Deutsche Grammophon. « C’est un mémorial à la Vie ! » s’est exclamé le grand violoniste Ivry Gitlis après l’avoir entendu. Une vie d’itinérance sur les chemins d’Europe de l’Est, ponctuée de danses débridées et de mélopées mélancoliques, où l’humour et l’émotion font bon ménage.

 

 

 


SIRBA OCTET


RICHARD SCHMOUCLER : VIOLON & DIRECTEUR ARTISTIQUE
LAURENT MANAUD-PALLAS : VIOLON
GRÉGOIRE VECCHIONI : ALTO CLAUDE GIRON : VIOLONCELLE
BERNARD CAZAURAN : CONTREBASSE
PHILIPPE BERROD : CLARINETTE
CHRISTOPHE HENRY : PIANO
IURIE MORAR : CYMBALUM
CYRILLE LEHN : ARRANGEUR


 
 

 

Sirba Octet

« C’est un mémorial de la vie ! » Ivry Gitlis

 

En 2003, le violoniste Richard Schmoucler prend le pari de créer un ensemble à mi-chemin entre l’académisme classique et la musique traditionnelle d’Europe de l’Est. Il s’associe à cinq de ses amis musiciens membres des orchestres de Paris, du National de France et de l’Opéra de Paris, à un pianiste, un cymbaliste et à l’arrangeur Cyrille Lehn pour former le Sirba Octet.

 

Cet ensemble singulier qui propose une lecture originale du répertoire klezmer, yiddish et tzigane sort son premier album A Yiddishe Mame chez le label Naïve Classic en 2005. Ce programme acoustique et intimiste au cœur des mélodies d’Europe de l’Est est un florilège d’airs aux accents slaves et yiddish, souvenirs des ambiances festives et familiales de son fondateur Richard Schmoucler. C’est à travers cette histoire constitutive de sa cultureet  de sa sensibilité qu’il conçoit ensuite ses différents programmes et choisit de faire revivre ces musiques dans le présent de musicien classique qu’il est aujourd’hui.

 

 

UN GENRE INÉDIT : LE CLASSIC WORLD !
Si la virtuosité et l’émotion se retrouvent inévitablement dans les airs marqués par l’errance de ces peuples, c’est la couleur, la richesse et l’inventivité de la réécriture musicale propres au Sirba Octet qui font la singularité de cet ensemble. Composé de huit musiciens exceptionnels à l’interprétation éblouissante et sensible, le Sirba octet excelle hors des circuits traditionnels, s’attache savamment à réunir les genres et réussit le pari de créer des programmes musicaux qui peuvent mêler musique de chambre, formation symphonique et instruments traditionnels. Un univers musical que le Sirba Octet détermine comme un genre inédit, celui du « Classic World ».

SIRBA OCTET : QUELQUE CHOSE COMME UN ART DE LA FÊTE
L’immersion dans les musiques populaires d’Europe de l’Est sera le dénominateur commun des programmes de l’ensemble qui se succèdent depuis 2003. Tantz ! qui signifie danse en yiddish, servira de prétexte pour explorer les sonorités traditionnelles des danses klezmer et tziganes de Roumanie, Moldavie, Russie et de Hongrie. L’album Tantz ! sorti en 2015 chez la Dolce Volta a été réédité par le label Deutsche Grammophon en 2017. C’est avec ce même label que le Sirba Octet sort, en 2018, l’album Sirba Orchestra ! enregistré avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège dirigé par Christian Arming et Nicolas Kedroff à la balalaïka. Un dialogue à trois au cœur des airs incontournables russes qui se mêlent au foisonnant mélange de la musique traditionnelle roumaine, yiddish, moldave et tzigane. Plus tard, le Sirba Octet choisit d’en proposer une version sans orchestre mais avec une énergie toujours aussi irrésistible et permet à l’ensemble de retrouver la balalaïka d’Alexeï Birioukov.

 

 

Date

juillet 27, 2021

Category

Mardi 27 Juillet • Place de la Courtine • 21h

Tags
Mercredi 24 Juillet • Place de la Courtine • 21h